EMT: Notre Origine

L'histoire du christianisme et du méthodisme au Togo a pris racine en 1843

Situation politique et religieuse de la Côte Occidentale d’Afrique

Avant la création des territoires coloniaux de Gold Coast (britannique), du Togo (allemand) et du Dahomey (français), des missions chrétiennes étaient déjà à l’œuvre parmi les peuples habitant ces lieux.

L’arrivée des premiers missionnaires sur la Côte des Esclaves en Afrique occidentale, où s’édifiera le Togo, s’inscrit dans le vaste mouvement de redécouverte de l’Afrique par les Européens au XIXe siècle.

 

Le mouvement anti- esclavagiste.

Dès la fin du XVIIe siècle, le mouvement anti-esclavagiste a permis au Gouvernement anglais d’établir sur la Côte Ouest africaine une colonie-refuge pour les esclaves libérés sur un point de l’Afrique qui avait été particulièrement dépeuplé par le trafic., Quelques centaines d’anciens esclaves avaient ainsi débarqué dans la nouvelle Colonie.

L’Acte d’Emancipation voté par les deux Chambres du Parlement Anglais le 1er Août 1834 libérait huit-cent rachetés, au frais du Gouvernement ; montant : Vingt millions de livres sterling versés aux propriétaires des esclaves libérés.

L’accompagnement des anciens esclaves à Freetown.

Dès la fondation de la Colonie de Sierra-Léone, des Aumôniers (Pasteurs de l’Eglise Anglicane) avaient accompagné les anciens esclaves à Freetown. L’Eglise Méthodiste commença l’envoi de missionnaires à partir de 1811. Malheureusement plusieurs ont péri en peu de temps par défaut de précautions sanitaires indispensables à la santé des Européens, et ignorées à cette époque : cinq décès en douze ans. Cependant, l’évangélisation se poursuivit sans arrêt.