Témoignage

L’Eglise, le corps du Christ n’est pas un club de croyants fermé sur lui-même. Elle est appelée à témoigner : annoncer et transmettre l’Evangile, en paroles et en actes, en vue de donner sens à la vie des femmes et des hommes dans le monde d’aujourd’hui : « vous serez mes témoins.. ».

 

Nous pouvons voir le témoignage de l’Eglise sous un triple angle :

 

1-La célébration cultuelle :

Le premier lieu de témoignage d’une communauté de foi est son culte.

Comme le dit une de nos liturgies, nos cultes sont l’occasion pour « rendre grâce à Dieu pour les grands bienfaits que nous avons reçus de sa main, pour proclamer sa très précieuse louange, pour entendre sa très Sainte Parole, pour lui demander ce qui nous est nécessaire aussi bien pour le corps et que pour l’âme…. ».

Nous devons vivre nos célébrations cultuelles comme des fêtes qui vibrent dans le cœur des fidèles. Quiconque entre dans nos temples pendant nos célébrations doit en ressortir touché et transformé par la grâce de Dieu. C’est le premier lieu où l’on peut « sentir son cœur se réchauffer » pour reprendre les termes de John Wesley. C’est le lieu où la communauté expérimente la miséricorde divine et témoigne de l’amour de Dieu trinitaire : Père, Fils et Saint–Esprit.

Ce témoignage à l’intérieur de l’Eglise suppose une réflexion profonde sur la forme et le contenu de nos cultes : nos liturgies, nos chants et cantiques, nos prédications, la célébration de nos sacrements, l’utilisation des symboles etc.…

 

2-Le témoignage individuel :

Touché par la grâce de Dieu, le chrétien entre dans son environnement familial et professionnel pour vivre et partager ce merveilleux don d’avoir connu et reçu Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur. Il entre dans le monde comme un démultiplicateur de la Bonne Nouvelle de Jésus. Il fait vivre Jésus à travers ses gestes et paroles. Pouvez-vous imaginer l’impact que nous ferions dans ce pays si chacun et chacune se considéraient comme évangélistes du Christ ?

 

3-Le témoignage communautaire :

Aucune Eglise ne peut prétendre être active en Christ si elle ne s’investit, à fond et de façon coordonnée, dans un témoignage communautaire qu’est l’évangélisation. Elle est une dimension essentielle de l’activité globale de toute Eglise. Elle comprend le témoignage envers ce que Dieu a fait, fait et fera. C’est la façon dont Jésus a commencé son ministère selon les Evangiles : « le temps est accompli, le règne de Dieu s’est approché » (Marc1 :15).

Evangéliser c’est communiquer de la joie, c’est communiquer une Bonne Nouvelle ; c’est offrir le salut comme un cadeau actuel et une assurance de joie éternelle.