Célébration cultuelle

Le premier lieu de témoignage d’une communauté de foi est son culte.

Comme le dit une de nos liturgies, nos cultes sont l’occasion pour « rendre grâce à Dieu pour les grands bienfaits que nous avons reçus de sa main, pour proclamer sa très précieuse louange, pour entendre sa très Sainte Parole, pour lui demander ce qui nous est nécessaire aussi bien pour le corps et que pour l’âme…. ».

Nous devons vivre nos célébrations cultuelles comme des fêtes qui vibrent dans le cœur des fidèles. Quiconque entre dans nos temples pendant nos célébrations doit en ressortir touchés et transformés par la grâce de Dieu. C’est le premier lieu où l’on peut « sentir son cœur se réchauffer » pour reprendre les termes de John Wesley. C’est le lieu où la communauté expérimente la miséricorde divine et témoigne de l’amour de Dieu trinitaire : Père, Fils et Saint–Esprit.

Ce témoignage à l’intérieur de l’Eglise suppose une réflexion profonde sur la forme et le contenu de nos cultes : nos liturgies, nos chants et cantiques, nos prédications, la célébration de nos sacrements, l’utilisation des symboles etc.…